Navire du futur - Les paquebots mettent le cap sur la transition énergétique

Publié le : 06/09/2018 09:19:07
Catégories : Partenariats Rss feed

Les paquebots de croisière mettent le cap sur la transition énergétique

Les croisières ont depuis quelques années le vent en poupe. Minicroisière ou grands voyages à bord de navire à taille humaine ou de véritables palais flottants, il en a pour tous les gouts. Toutefois, carburant au fioul lourd, les paquebots de croisière sont de gros pollueurs. C'est dans le souci de préserver l'environnement marin et des ports où amarrent ces géants que certaines compagnies de croisière se tournent vers le gaz naturel liquéfié (GNL) pour la propulsion de leurs paquebots.

A bord de seaZen, pionnier de la navigation sur bateau solaire, nous souhaitons que la filière maritime évolue vers la transition énergétique. Nous vous proposons un point sur les solutions concrètes accessibles dès maintenant. 

Les avantages du GNL par rapport au fuel lourd

Les bateaux de croisière traditionnels sont propulsés au fioul lourd. Leur utilisation génère une importante quantité de dioxydes de soufre et de carbone, deux polluants principaux de l'environnement marin. D'après un communiqué intitulé « La croisière abuse », publié par l'association France Nature Environnement, 15 % des émissions des polluants des flottes proviennent des paquebots de croisière, alors que ceux-ci représentent seulement 0,4 % du trafic maritime. La pollution causée par les navires touche les mers, mais aussi les ports d'escale. En effet, même à quai, les moteurs des navires continuent de tourner pour fournir l'électricité du bord. La pollution atmosphérique maritime aurait provoqué près de 50 000 morts prématurées sur le continent européen selon l'étude de la Fédération européenne pour le transport et l'environnement.

 

L'utilisation du gaz naturel liquéfié reste à l'heure actuelle la solution la plus écologique. Le GNL est composé essentiellement du méthane, refroidi à une température autour de -161 °C. Ce gaz liquéfié, non corrosif et non toxique, est plus léger que l'eau. C'est une énergie innovante et moins polluante qui s'adapte bien à l'objectif des compagnies de croisière de réduire leurs émissions de particules fines et de gaz à effet de serre.

 

Les navires propulsés au moyen du GNL constitueront ainsi une bonne alternative pour les voyageurs soucieux de préserver l'environnement, mais désireux d'entreprendre une croisière. Actuellement, il est possible de réserver des croisières avec Costa sur croisieres.fr programmés pour 2019 à bord du Costa Smeralda ou du Costa Venezia, deux nouveaux bateaux équipés d'une propulsion hybride fonctionnant au GNL. 

Aida Cruises, la première compagnie utilisant le GNL

 

La compagnie Aida Cruises, filiale allemande de Costa Croisières, est la première ligne de croisière disposant d'une unité propulsée au GNL. Le premier paquebot de croisière au GNL, baptisé AIDAnova, est lancé en septembre 2018. C'est aussi le plus grand navire du groupe Carnival Cruises, avec une capacité d'accueil de 6 600 passagers. Avec 1 106 pieds de longueur, l'AIDAnova s'impose comme le cinquième plus grand navire de croisière au monde.

 

La compagnie Costa Croisières et sa filiale Aida Cruises considèrent le gaz naturel liquéfié comme le carburant fossile le plus pur et le plus respectueux de l'environnement jusqu'à maintenant. D'ailleurs, le groupe Costa projette actuellement de construire cinq paquebots alimentés en GNL. Ces bateaux du futur seront moins polluants avec 0 % d'émission de dioxydes de soufre, 95 % de moins de particules fines, 85 % de moins d'oxydes d'azote et 25 % de moins de CO2.

Costa

En attendant cette nouvelle commande, la compagnie italienne attend le lancement en 2019 de ses deux navires de croisière dotés de moteurs hybrides : le Costa Venezia et le Costa Smeralda. Ces deux unités sont en cours de construction dans les chantiers Meyer à Turku en Finlande. Le Costa Venezia et le Costa Smeralda comporteront ainsi des moteurs de moyenne vitesse à quatre temps propulsés au gaz naturel liquéfié. Ce carburant alternatif sera stocké dans trois réservoirs à une pression jusqu'à 4 bars. Il sera en mesure de fournir toute l'énergie nécessaire dont les navires auront besoin durant 2 croisières de 7 jours. La commande de paquebots fonctionnant au GNL est également lancé du côté des compagnies MSC Croisière et Royal Caribbean Cruise Line.

 

Articles en relation

Partager ce contenu

Vous devez être enregistré

Cliquez ici pour vous enregistrer

Ajouter un commentaire